Plans d'urgence - derniers contenus mis en ligne

Fiche de présentation de la Cellule d'Appui aux Situations d'Urgence (CASU) de l'INERIS

Ce guide est un outil pratique qui a pour vocation d’accompagner et de faciliter l’élaboration et la mise en oeuvre du POI. Il a été rédigé par le SDIS 60 sur la base de l’analyse de POI existants et de retours d’expériences d’accidents et d’exercices. Son utilisation permet ainsi d’accélérer la rédaction du document. Il peut concourir à terme à l’uniformisation des POI. Il s’adresse, en outre, à l’ensemble des autres acteurs qui interviennent lors de l’élaboration d’un POI (Services publics, collectivités, bureaux d’études… ). La réalisation du guide s’est appuyée également sur : · L’exploitation de documents et de la réglementation. · Des contacts auprès des industriels. · Des enquêtes auprès des services publics. Ce guide est applicable à tout type d’établissement, néanmoins, les particularités liées à aux exploitations très spécifiques n’ont pas été développées (raffineries, dépôts pétroliers… ).

Circulaire du 30 mars 2012, relative à la prévention des conséquences d’accidents industriels sur les voyageurs circulant sur les infrastructures du réseau ferré national situées à proximité des sites soumis à autorisation avec servitudes (dits « Seveso seuil haut »)

Fichier des valeurs seuils ERPG (Emergency response planification Guidelines) développées par l'AIHA (Etats-Unis), pour un temps d'exposition d'une heure.
Elles se décomposent en 3 niveaux dont les définitions sont rappelées ci-dessous :
- ERPG-1 : concentration atmosphérique maximale en dessous de laquelle il est probable que presque tous les individus pourraient être exposés pendant plus d'une heure sans ressentir davantage que des légers effets transitoires ou détecter une odeur.
- ERPG-2 : concentration atmosphérique maximale en dessous de laquelle il est probable que presque tous les individus pourraient être exposés pendant plus d'une heure sans ressentir ou développer d'effets irréversibles ou incapacitants.
- ERPG-3 : concentration atmosphérique maximale en dessous de laquelle il est probable que presque tous les individus pourraient être exposés pendant plus d'une heure sans ressentir ou développer d'effets menaçant sa vie.

APELL is a programme developed by UNEP in conjunction with governments and industry with the purpose of minimising the occurrence and harmful effects of technological accidents and environmental emergencies.

The strategy of the APELL approach is to identify and create awareness of risks in an industrialised community, to initiate measures for risk reduction and mitigation, and to develop coordinated preparedness between the industry, the local authorities and the local population.

Ce guide méthodologique doit permettre à chaque acteur de trouver les réponses sur son rôle dans le projet d’élaboration
et dans la gestion d’un accident industriel.

Après une présentation d’une méthode de conduite du projet, il précise la technique permettant d’établir les différentes stratégies de protection des populations. Il détaille ensuite les modalités concrètes pour bâtir la réponse opérationnelle et sa formalisation. Enfin, il apporte des éléments en vue d’atteindre l’objectif principal du P.P.I. qu’est l’appropriation, par la population, du risque et des mesures individuelles pour y faire face.

Le guide comporte des exemples, issus de P.P.I. existants, ayant pour but
d’illustrer la méthode au travers de pratiques intéressantes.

Ce mémento est destiné à toute personne souhaitant avoir une vision synthétique du cadre dans lequel le dispositif P.P.I. s’inscrit. Après un rappel du contexte réglementaire, des axes de la politique de maîtrise des risques industriels majeurs, des données de base utiles pour l’élaboration du P.P.I., ce mémento précise les rôles et attributions des principaux responsables (exploitants, Directeur des Opérations de Secours -D.O.S., Commandant des Opérations de Secours -C.O.S.) lors de la gestion d’un événement.
Il détaille ensuite les principes de la doctrine P.P.I. devant prévaloir pour la réalisation de cette disposition spécifique.

Le système iCrisis™ est un dispositif organisationnel doté d'un système technique, développé à l'Ecole des Mines de Nancy à partir d'expériences de simulations de crises réalisées depuis 2003. Il peut se définir comme un jeu de rôles, facile à mettre en oeuvre et animé de telle sorte que les joueurs se trouvent immergés dans des conditions proches de celles de la gestion d'une vraie crise au point d'en ressentir les effets habituels comme le stress ou le dépassement de soi. En règle générale, il met en jeu trois cellules de crises obligées d'interagir entre elles pour gérer la situation. Ces interactions transitent par un système informatique sur internet qui permet à la cellule d'animation de suivre l'ensemble des échanges et de faire évoluer le déroulement des opérations par des interventions diverses auprès de chaque cellule. Dans les simulations iCrisis™, le scénario n'est donc pas figé au départ. Seul un fil rouge est discuté au préalable par la cellule d'animation et une grande place est ainsi laissée à l'imprévu. Tous les événements prennent la forme de messages échangés par l'intermédiaire du système informatique dont l'analyse permet d'enrichir le débriefing de chaque simulation. Le système permet des simulations à distance dans lesquelles les cellules peuvent être physiquement très éloignées. Il capitalise les expériences réalisées permettant ainsi des analyses avancées. Il s'abstient également de toute observation vidéo et de toute forme d'évaluation individuelle pour libérer les participants de ces contraintes considérées comme potentiellement paralysantes. Enfin, il repose sur le postulat que la « maîtrise » des crises est impossible mais que de telles situations peuvent stimuler la créativité des groupes et leur permettre de prendre des décisions pertinentes dans un chaos environnant.